Lexiques

Antalgique : Un antalgique est un médicament qui lutte contre la douleur. Il peut être utilisé en prévention avant certains gestes ou soins douloureux. Il existe sous forme de sirop, solution pour perfusion ou crème que l’on applique directement sur la peau. Le médecin choisit la forme la plus adaptée.

Antibiotique : Un antibiotique est une substance chimique qui détruit les bactéries. Il ne détruit pas les cellules propres de l’organisme. Il peut être administré en sirop ou par perfusion, plus rarement par crème.

Antisepsie : Une antisepsie est une désinfection. Elle permet de prévenir les surinfections.

Aplasie cutanée congénitale : L’aplasie cutanée congénitale est une absence de peau à la naissance. Elle peut être d’un côté ou des deux, et touche en général les membres inférieurs. La cicatrisation est souvent un peu longue à venir (entre un et deux mois).

Bande : Une bande peut servir de système de fixation à certains pansements.

Biopsie de peau : C’est un examen spécialisé qui nécessite une prémédication antalgique. Il consiste à prélever un petit fragment de peau afin de pouvoir en analyser sa structure microscopique. Chez l’enfant, on utilise le plus souvent une crème anesthésiante (qui endort la peau localement), puis on fait une injection à l’aide d’une seringue dans la peau déjà endormie pour endormir, à son tour, toute l’épaisseur de la peau. Le prélèvement se fait avec un emportepièce de 2 à 3 millimètres de diamètre. Le médecin referme avec un point de suture, pour assurer une meilleure cicatrisation.

Bulle : Une bulle est une lésion qui naît d’un décollement entre les différentes couches de la peau. Elle est généralement de grande taille (de quelques millimètres à plusieurs centimètres). Elle renferme un liquide qui peut être clair, jaunâtre ou hémorragique (avec du sang à l’intérieur). Lorsqu’on rompt la bulle, ce liquide s’écoule, laissant parfois place à une érosion.

Cicatrisation : La cicatrisation correspond au processus de réparation des lésions.

Croûte : Une croûte est une petite plaque – formée de sang et de sérosités séchés – qui recouvre la peau avant cicatrisation.

Écouvillon : Un écouvillon est une sorte de coton tige stérile permettant de prélever facilement les éléments qui sont sur la peau. Ils sont utilisés pour rechercher des microbes sur la peau.

Érosion : Une érosion est une lésion humide et suintante qui correspond à l’évolution d’une bulle après l’avoir percée. La partie superficielle de la peau est alors perdue et nous laisse voir les parties les plus profondes. Elle se recouvre secondairement d’une croûte.

Grain de milium : Un grain de milium est une petite boule blanche, de la taille d’une tête d’épingle, qui peut apparaître sur les cicatrices de bulles. Il est le signe d’une cicatrisation anormale. Ce n’est pas grave ni dangereux. Il ne faut pas le percer et, parfois, ces lésions partent seules avec le temps.

Muqueuse : La muqueuse est la peau de l’intérieur. Elle protège les orifices naturels (nez, bouche, yeux, organes génitaux), ainsi que les organes en contact avec l’extérieur (tube digestif et poumons). Sa composition est proche de celle de la peau.

Pansement : Un pansement est un matériel destiné à protéger et/ou à soigner certaines lésions de la peau, comme l’érosion. En cas de peau fragile, les pansements ne doivent pas coller à la peau, sinon ils risquent de créer de nouvelles bulles. On utilise alors des pansements «non adhérents» siliconés ou des compresses et des bandes/tube gaze.

Peau : La peau est l’enveloppe du corps. Elle le protège et contribue à lui donner son apparence. Ses fonctions sont multiples et indispensables à la vie: rôle de perception du milieu environnant, de défense face aux agressions de ce milieu et de renouvellement, d’élimination et de synthèse de la vitamine D. Elle possède des annexes représentées par les poils et les ongles.

Peau fragile : La peau est composée de trois couches. De la superficie vers la profondeur, on trouve: l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Ces trois couches sont solidement accrochées entre elles par des systèmes d’attaches microscopiques. Lorsque ces attaches sont défaillantes, les couches se décollent les unes des autres. C’est le mécanisme de la peau fragile.

Percer une bulle : Percer une bulle permet d’en libérer le contenu liquidien. Ce geste favorise la cicatrisation et soulage la douleur. Il empêche aussi que la bulle ne s’étende. Il est le plus souvent simple à réaliser et le personnel soignant peut facilement l’apprendre aux parents.

Prélèvement bactériologique : C’est un examen très simple à réaliser et totalement indolore. Il consiste à prélever les éventuelles bactéries qui sont sur la peau au moyen d’un écouvillon. Ce prélèvement est ensuite analysé au laboratoire de bactériologie. Le résultat nous permet de connaître avec précision les différentes bactéries présentent sur la peau et, si besoin, l’antibiotique le plus adapté pour les éliminer.

Prémédication antalgique : Elle consiste à utiliser des antalgiques avant certains gestes ou soins douloureux.

Prurit : Le prurit est un terme médical signifiant la «démangeaison».

Sténose : Une sténose correspond à un resserrement d’un tuyau. On peut craindre une sténose en cas de fragilité des muqueuses, car les cicatrisations répétées peuvent être à l’origine d’un rétrécissement de l’organe atteint (oesophage, urètre…).

Synéchie : Une synéchie est la fusion de tissus normalement séparés l’un de l’autre (ex: les orteils). Elle est favorisée par certaines maladies et par les cicatrisations répétées.

Tube gaze : Il s’agit d’une bande élastique tubulaire qui s’enfile comme une chaussette ou une manche. Ce système est élastique, doux, en coton et permet de faire tenir facilement des pansements.