Ce n’est pas parce qu’on a une maladie grave qu’on doit se laisser abattre !

défi de julien

Âgé de 21 ans, atteint d’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive (EBDR), Julien a pris au mot le défi lancé par le beau-père de son frère fin 2019 : rallier Guégon, dans le Morbihan, à Doué la Fontaine, près d’Angers… à vélo (sans assistance !).

Ainsi, le week-end du 14 juillet, le jeune homme, son père, son frère avec son beau- se sont lancés pour 245 km qu’ils ont parcouru avec 1 seule étape près de Nantes et avec ravitaillement assuré par leurs compagnes.

On aurait pu s’attendre à ce que les frottements engendrent des bulles mais aucun dommage n’a été à déplorer ! Niveau équipement, rien de spécial n’avait été prévu, juste une tenue de cycliste. Et un bon entraînement : Julien pratique régulièrement du sport – course à pied, tennis de table, vélo…  et fait aussi du ski depuis l’âge de 10 ans, même si au départ les médecins n’y étaient pas très favorables…

Julien reconnaît tout de même avoir eu mal pendant 2 jours après le défi. Mais il est ravi de l’avoir fait !

Le prochain challenge : peut-être bien rallier Bordeaux, cette fois depuis Doué !

Julien adore relever des défis, pour lui ce n’est pas parce qu’on a une maladie grave qu’on doit se laisser abattre.

Fin septembre, Julien entrera dans la vie active, avec sa licence en poche, en tant que conseiller au sein d’une banque. Pour lui, la Reconnaissance de Qualité de Travailleur Handicapé peut être une opportunité pour pousser bien des portes du monde du travail.

Merci Julien pour ce récit qui nous remplit d’optimisme !

défi de julien

De gauche à droite : Julien, son père, le beau-père de son frère et son frère.