Epidermolyse bulleuse : l’espoir d’une greffe inédite

L’équipe du Professeur Alain Hovnanian a greffé jeudi 17 septembre 2020 à l’hôpital Necker à Paris le premier patient atteint d’épidermolyse bulleuse dystrophique héréditaire par greffe de peau reconstruite génétiquement modifiée. Tout s’est bien passé, nous ne manquerons bien entendu pas de vous tenir informés sur les avancées de cette prouesse, aboutissement de près de 30 ans de recherche , qui laisse espérer un premier traitement efficace contre la maladie.

Retrouvez l’article paru dans le magazine de l’INSERM :

Lire l’article

Les derniers articles


Atténuer la fatigue des malades souffrant d’épidermolyse bulleuse
Actualités Atténuer la fatigue des malades souffrant d’épidermolyse bulleuseLes personnes atteintes d’épidermolyse bulleuse doivent souvent composer avec une importante fatigue. Cet état ...
EB : Quand la colère nous envahit
Actualités EB : Quand la colère nous envahitOn parle souvent de la colère des enfants, beaucoup moins de celle des parents. Souvent inavouable, voire ...
Même fragiles, les enfants papillon n’en ont pas moins besoin du toucher
Actualités Même fragiles, les enfants papillon n’en ont pas moins besoin du toucherEn faisant des recherches sur Internet, je suis tombée sur un article parlant d’une maman et son bébé atteint ...